vendredi 15 janvier 2010

Un village Boutin en Haïti

En faisant des recherches sur Internet, en utilisant les mots «Boutin» et «Haïti» sur Google, je suis tombé sur cette photo publiée sur TWITPIC et qui portait la légende suivants : «These kids just got out of class in Boutin.» Il n'en fallait pas plus pour que je pousse plus avant mes recherches.

Effectivement, il existe apparemment un petit hameau qui porte le nom de BOUTIN en Haïti, situé au sud-ouest de Port-au-Prince, comme le montre la carte suivante :


Agrandir le plan

Boutin est désigné par le marqueur rouge identifié «A».

Dans un précédent message sur ce blogue, j'ai indiqué qu'il existe une rivière Boutin en Haïti, dont le nom pourrait venir d'un missionnaire Jésuite. Il se pourrait que le village ait également été nommé en son nom.

Par ailleurs, il existe des familles haïtiennes qui portent le patronyme de Boutin. À cet égard, j'ai trouvé ce mot dans un site de généalogie :

Il existe plusieurs familles BOUTIN en Haïti, mais je ne puis préciser s'il existe un lien entre elles et à quel niveau il se trouve.

J'ai des renseignements sur les BOUTIN de St. Marc, d'origine Guadeloupéenne. Le premier rentré en Haïti, en 1855, était Modes Saint-Cyr Mélidor Nemours BOUTIN, né à Grand-Bourg de Marie-Galante, dépendance de la Guadeloupe. Il épousa à Saint-Marc en 1865 Sophie GUICHARD (originaire de Bouillante, Guadeloupe) et il en eu 6 enfants dont j'ai la généalogie. Les BOUTIN de la Guadeloupe venaient de Dunkerque et de Dompierre-sur-Charente, France.

Si je trouve autre chose, je vous en ferai part ultérieurement.

4 commentaires:

  1. Marie-Carmelle Boutin2 juin 2010 à 19 h 42

    Aujourd'hui encore, j'étais sur les traces des Boutin et j'ai tapé pour la première fois Boutin Haiti sur Google, au lieu de père Boutin jésuite Tour Blanche Aquitaine Périgord curé des nègres apôtre de Saint-Domingue.
    Enfin, un regroupement, l'Association des Boutin d'Amérique, capable d'éclairer notre lanterne! Voila plus de 100 ans que des descendants des Boutin des Cayes, Haïti, cherchent a établir des liens avec d'autres Boutin susceptibles de remonter avec eux le cours de l'histoire. Je m'appelle Marie-Carmelle Boutin, mon père était Aristhomen Boutin, né en 1905, de Télémaque Boutin, lui-mème fils de Numa Boutin, ce dernier avait pour père Pierre Boutin, fils de Jean-Jacques Boutin. Selon nos calculs, ces Boutin étaient présents dans la colonie de Saint-Domingue dès les années 1760 au moins. Pierre Boutin a eu ses enfants d'une fille d'esclave, Dimanche Basquin, elle-même fille de Joseph Basquin. Les Boutin des Cayes étaient guildiviers ou distilleurs de père en fils, le dernier héritier de l'entreprise était mon père.
    Nos recherches ont porté sur un certain rapport entre notre famille et le père Boutin, puisqu'on aurait appris que la famille Boutin des Cayes viendrait du Cap Français. Toutefois, aucun papier ne vient attester d'une descendance issue d'un des frères de l'illustre jésuite. Moreau de Saint-Méry, dans son ouvrage cité ci-dessous, mentionne le nom d'un autre Boutin, grand propriétaire absentéiste, non lié au père Boutin.
    L'action religieuse du père Boutin est assez bien documentée dans Médéric, Louis, Élie Moreau de Saitn-Méry, Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie françase de l'isle de Saint-Domingue.
    Les Boutin des Cayes seraient très heureux de collaborer avec l'Association des Boutin d'Amérique pour mener une action visant à les mettre sur une piste fiable et à étendre son travail déja fort avancé.
    Marie-Carmelle Boutin

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Came, Je suis votre cousine (choupette) Donalde Jean-Jacques, La fille D'andre Jean-Jacques, I love your research about the Boutin family, great job.

      Effacer
  2. Bonjour Madame,
    Je suis le petit fils d'Amalia boutin.
    Mon oncle est Antoine Boutin et j'habite a paris.

    RépondreEffacer
  3. Hi Came,
    Notre conversation de cet après-midi, nous a fait rapprocher un peu de notre arbre de famille et nous a permis de faire un coup d’œil rétrospectif sur nos ancêtres qui ont trace un chemin nous permettant de devenir ce que nous sommes aujourd’hui. J’applaudis des deux mains tes démarches et je souhaite de fructueuses besognes.

    Chaleureuses salutations de ton cousin,
    Laurent

    RépondreEffacer